• F D

« EXISTER : L’ombre et la Lumière » par Lisa Rousselot

Art dans l’espace public : les façades des Puces de Nice habillées par des artistes

« EXISTER : L’ombre et la Lumière » par Lisa Rousselot

Jusqu’au 21 juillet 2021

Quai Lunel – Port de Nice

En 2017, Christian Estrosi, aux côtés de son adjoint à la Culture Robert Roux, a souhaité installer des panneaux sur les façades extérieures des Puces de Nice pour permettre

aux artistes d’exposer leur créativité à la vue de tous.

Ce projet s’inscrit dans la politique ambitieuse en faveur de l’art dans l’espace public

voulue par la Ville de Nice, dans un esprit de proximité avec les Niçois mais aussi

dans une volonté de valoriser les artistes.

Jusqu’au 21 juillet, découvrez ainsi l’œuvre de l’artiste Lisa Rousselot

au détour d’une promenade…

Lisa Rousselot. La peinture : une passion qui l’anime depuis ses premiers pas !

Née à Nîmes, Lisa Rousselot a toujours peint : dès la petite enfance, puis dans des ateliers d’expression créative et des cours de peinture en musique. L’art, comme fil conducteur de son enfance et adolescence, puissant élément connecteur de ses émotions. Venue à Nice en 2015 pour étudier le cinéma (son histoire, la technique, la photographie), elle y est restée et a fait évoluer son style artistique au contact de la culture cinématographique. Vidéaste, designer, illustratrice de livres pour enfants, elle a déployé son talent créatif, avant de revenir vers sa vraie passion, celle qui l'anime depuis toujours : la peinture, où l’expression complète de son être peut s’épanouir. Elle est aujourd’hui artiste peintre et avance sur sa voie prédestinée, pour donner à l’Art son sens premier, dans sa forme la plus pure.

La série ʺEXISTER : L’ombre et la Lumièreʺ est composée de 16 peintures acryliques et s’est construite pendant la crise sanitaire, pour s’achever à la fin du 3e confinement. Elle est née d’un désir profond de revenir à l’essentiel, de faire un point intérieur sur l’existence et son sens profond. Au travers de ces œuvres qui se lisent dans un sens chronologique, l'artiste s’est perdue dans l'immensité de l'univers se retrouvant face au néant. Après la tourmente, elle a vu renaître l’espoir et l’amour, qu’elle fixe par la lumière et les couleurs dans ses toiles. L’or dans la série représente l’existence, et on y retrouve les moments d’ombre et de lumière qui la composent. Quand la vie nous semble dénuée de sens, cette série nous remémore que le bonheur est fait de petites choses, et qu’après même la plus grande des tempêtes, vient le beau temps.

Ils ont déjà exposé aux Puces de Nice : ETNIK, Stéphanie Chotia/Moko Mad’moiselle, Loic Deltour, Lionel Bouffier, Eric Garence, Tina de Rubia, Richard Roux-Giuge, Florence Fabris, Gabriel Martinez, ARTMOR1, Brigitte Gaudou et Cat Caroff.