top of page

Exposition : "Matisse, années 1930"

Exposition

23 juin - 24 septembre 2023

"Matisse, années 1930"

musée Matisse de Nice -

164 Avenue des Arènes de Cimiez


MATISSE ANNÉES 1930

À TRAVERS CAHIERS D’ART

Du 23 juin au 24 septembre 2023

Pour la première fois, une exposition est exclusivement consacrée à la période des années 1930 dans l’œuvre d’Henri Matisse. Cette œuvre est constituée de grands jalons qui montrent la volonté de Matisse de ne jamais rester enfermé dans une manière, même si elle lui est propre. Suivant la période des intérieurs niçois et des odalisques, le jalon des années 1930 est une charnière, celle de la maturité. Couronné de succès, il n’a pas voulu à ce moment précis de son parcours être un artiste arrivé, préférant courir de nouveau le risque de l’inconnu. Cet inconnu prit forme picturale avec le défi majeur de la réalisation de la grande composition murale de La Danse pour la Fondation Barnes à laquelle il consacre trois années entre 1930 et 1933. Matisse quitte la peinture de chevalet pour affronter le travail à grande échelle et s’ouvrir ainsi à d’autres dimensions. Son œuvre allait dès lors en être profondément renouvelée.


Cette exposition est organisée avec le musée de l’Orangerie à Paris et

le Philadelphia Museum of Art. D’une ampleur inédite, elle rassemble des prêts exceptionnels, jamais montrés à Nice, venant de collections publiques et privées. Elle est portée par trois institutions qui sont autant de lieux emblématiques de ce moment de l’œuvre : le musée Matisse à Nice, qui conserve le plus vaste ensemble d’œuvres et d’objets de la collection de l’artiste qui peuvent aujourd’hui témoigner de cette période décisive, le musée de l’Orangerie à Paris, dédié à la collection Paul Guillaume, un des marchands de Matisse, dont la collection d’œuvres de ce dernier montrée au début

des années 1930 participe du regain d’intérêt pour la période radicale d’avantguerre

de Matisse, et le Philadelphia Museum of Art, dont l’organisation d’expositions consacrées à Matisse est une longue tradition, et qui se situe à quelques centaines de mètres de l’actuelle Fondation Barnes où se trouve La Danse.


À Nice, le développement de l’exposition accompagne le visiteur à travers la période des années 1930 afin de rendre sensible la profonde transformation qui s’opère dans l’art d’Henri Matisse. Le parcours se déploie à travers huit sections : La peinture en crise / Le tour du monde d’Henri Matisse / Le dessin et la méthode de l’automatisme / L’atelier jardin d’hiver /

Les états de la peinture / Métamorphoses de La Danse / L’espace du livre / Renouveau

du fauvisme


La peinture sans limites

Dans les années 1930, l’œuvre d’Henri Matisse accède à une autre dimension, tant dans son

ambition architecturale, à travers la commande de La Danse, que dans sa faculté à produire un espace plus vaste, affranchi des limites du cadre. Dans son étape niçoise, l’exposition est axée sur la question de la fabrique de l’œuvre. Cela se traduit notamment par l’importance qui est donnée aux ateliers niçois comme cadre conceptuel et physique de la création. Sont notamment explicitées les procédures novatrices qui sont alors inventées par l’artiste pour répondre à l’exigence du grand format, transposées ensuite à la peinture. C’est à ce moment que Matisse met en place sa méthode des photographies d’états qui place le principe de métamorphose au cœur même de sa conception picturale.


Henri Matisse, Grand nu couché (Nu rose), 1935, huile sur toile, 66,4 x 93,3 cm, The Baltimore Museum of Art:

The Cone Collection, formed by Dr. Claribel Cone and

Miss Etta Cone of Baltimore, Maryland, BMA 1950.258

© Succession H. Matisse

Photo : Mitro Hood


Avec les Cahiers d’Art

La présence d’Henri Matisse au sein de la revue Cahiers d’Art permet d’inscrire l’artiste et son œuvre dans le contexte de l’avant-garde internationale et des grands débats qui l’animent. Émergeant à ses débuts dans le sillage du cubisme, la revue évolue vers une approche non plus critique mais esthétique, universaliste et transhistorique qui, par ses contenus, nourrit la réflexion de l’artiste et son goût. Loin de l’héritage classique, les grands modèles de ces valeurs sont les arts extra-occidentaux et les arts archaïques.


CATALOGUE

Un catalogue de référence est publié en français et en anglais, coédité par les Musées d’Orsay et de l’Orangerie et la Réunion des Musées Nationaux, avec la collaboration du Musée Matisse Nice. Il reproduit la majeure partie des oeuvres présentées aux trois étapes et rassemble des contributions de plusieurs spécialistes, des focus thématiques, des facsimilés d’un choix de pages de la revue Cahiers d’Art, ainsi qu’une chronologie inédite et illustrée élaborée à partir des Archives Matisse.


bottom of page