• F D

Expositions dans le cadre du Festival OVNi -> A partir du 19 novembre 2021 - Nice

Expositions dans le cadre du Festival OVNi

A partir du 19 novembre 2021

O Mar é a nossa terra / Implano de Arisana / Nature et Contre-Nature

Le 109 - Nice

*************************


Dans le cadre du 7e Festival OVNi – Objectif Vidéo Nice

(19 novembre-5 décembre 2021)

EXPOSITIONS

O Mar é a nossa terra

19 novembre 2021 17 février 2022

Forum d’Urbanisme et d’Architecture

Implano de Arisana & Nature et Contre-Nature

19 novembre 4 décembre 2021

Le 109 – Pôle de cultures contemporaines (Grande Halle)

89, route de Turin – Nice

Entrée libre sur présentation du pass sanitaire


Le Festival OVNi – Objectif Vidéo Nice, revient pour une 7e édition !

Conçu à l’Hôtel Windsor en 2015, cet événement, à la confluence des mondes artistiques et hôteliers, a été imaginé comme une plateforme originale et novatrice dédiée à la promotion de l'art vidéo. Chaque année à partir de fin novembre, il fédère de multiples acteurs artistiques pour permettre au public de découvrir des artistes vidéastes émergents et de redécouvrir des vidéastes plus établis. Leur travail est ainsi mis en lumière au travers d'un parcours dans la ville qui inclut musées, espaces culturels et lieux insolites, ainsi qu’un parcours dans les hôtels niçois où l’art en mouvement s’invite dans l’intimité des chambres.

Comme chaque année, la Ville de Nice s’associe à l’événement et nombre de ses établissements culturels participent au parcours d’art vidéo tels que : Le 109 – Pôle de cultures contemporaines, le Forum d’Urbanisme et d’Architecture, le Museum d’Histoire Naturelle, le MAMAC, le Musée Matisse ou encore L’Artistique. Une opportunité unique de découvrir ou redécouvrir les richesses du patrimoine niçois et de la Côte d'Azur, sous le prisme de l'art vidéo, à travers des rencontres, projections, événements et temps forts. Dans ce cadre, Le 109 et le Forum d’Urbanisme et d’Architecture vous invitent à découvrir trois expositions :

Forum d’Urbanisme et d’Architecture

O Mar é a nossa terra

19 novembre 2021 – 17 février 2022


« O Mar é a nossa terra » est une exposition en dix-sept films à travers laquelle le Forum poursuit son exploration de la capacité de la vidéo et du cinéma à questionner l'architecture par des voies de traverse. Il s'agit ici de s'interroger sur la façon dont l'architecture peut contribuer à une nouvelle culture de transformation du monde, en proposant de renverser un des modes de regard habituels sur nos territoires. La situation de Nice en bord de Méditerranée invite en effet à explorer la spécificité de situations de rivages, où se font face au long d'une simple ligne les vastes étendues des terres et de l'eau, aux écosystèmes en plein bouleversements. Le postulat de cette exposition (conçue à Lisbonne, baignée des vents de l'Atlantique) est que, en des temps de remise en cause profonde des modes et stratégies d'interaction entre l'homme et les dynamiques de la nature, cette inversion du regard est fondamentale. Que se passerait-t-il si, au lieu de toujours contempler l'horizon à sens unique, nous tentions de penser la terre à partir de la mer, espace vital pour la planète ? Qu'apprendrions-nous en termes de ressources pour la création si nous nous engagions ainsi dans une complexité reconsidérée des relations entre les forces de la nature et les activités humaines au long du trait de côte vu comme une ligne sensible ? L'exposition décline son propos sur écrans à travers des images aussi mobiles et fluides que la mer elle-même, où se répondent la poésie géographique par drones interposés, le documentaire sportif au cœur des vagues et le cinéma réaliste des années 60 pour nous proposer un nouveau référentiel universel pour penser le monde.

Entrée libre du lundi au vendredi de 13h à 17h – Ouverture exceptionnelle jusqu’à 22 heures le 19 novembre


Le 109 – Pôle de cultures contemporaines (Grande Halle)

Implano de Arisana & Nature et Contre-Nature

Du 19 novembre au 4 décembre 2021




L’installation vidéo « Implano de Arisana » de Halida Boughriet créée en 2019 est installée au centre de la Grande Halle. Associant approche documentaire, exploration d’archives et témoignages vivants de femmes du quartier de l’Ariane à Nice, Halida Boughriet propose une immersion dans ce territoire que le fleuve Paillon relie naturellement au 109. Dans un dispositif de projection en hexagone imaginé par l’architecte Marc Barani, et adapté par le Collectif Non Surtaxé, l’installation trace les lignes d’une agora nouvelle, une invitation à porter un regard plus ouvert sur le quartier et ses habitants.

Visuel : Halida Boughriet, Implano de Arisana, 2019 - Installation vidéo, HD, couleur, son, 17 min. Coll. FRAC Centre-Val de Loire © ADAGP Halida Boughriet, 2019 - Courtesy of the artist

La « Nature et Contre-Nature » offre ici différents regards sur la nature fantasmée, une manière de rendre hommage à cette nature, première muse des artistes. Les paysages imaginaires extravagants de Jérémy Griffault côtoient les paysages poétiques de Paul Johnson, directement inspiré par le Land art. Si les éléments naturels de Jérémy arborent des artifices humains, Paul fait danser les roches et les bois pour créer des formations terrestres en mouvement. Florian Schönerstedt constitue patiemment un herbier insolite retraité par IA pour créer des chimères : les feuilles de l'arbre qui n'existe pas. Le travail de Florian nous rappelle les planches botaniques affichées dans les écoles, auxquelles font écho les écorchés des planches anatomiques d’ORLAN. Cette dernière, invitée d'honneur du festival se dévoile ainsi, sans peau ni chair, mise à nue, à la fois massive et fragile, un autoportrait sans concession, un manifeste… A côté, on écoute le son du bois qui craque jusqu'à l'implosion d'une violence déroutante, une brisure produite par Thomas Goux et sa machine, spécifiquement conçue pour briser ses poutres… Enfin, le voyageur de la chambre 109, confortablement installé sur son lit, fuit les lumières de la route qui défilent et les flammes de l'incendie, il se trouve transporté par Miguel Angel Fernandez dans une forêt dont la sérénité contraste avec le tumulte de la ville. Le spectateur est ainsi plongé dans des mondes où la nature est transformée par l'imagination des artistes, puis ramené à la violence de la réalité, la violence de l’homme sur la nature, la violence de la nature sur l’homme. En outre, cette sélection montre la multiplicité des procédés, aquarelles numérisées, dessin, photographies, stop motion, cinéma qui participent à la réalisation des vidéos de cette exposition.

Entrée libre du mercredi au samedi de 14h à 19h

Vernissage le 19 novembre 18h – Nocturne jusqu’à 22h

Visuel : Orlan, La liberté en écorchée, 2015

A voir aussi au 109 le vendredi 19 novembre 2021

SAGA, La Station - 18h Vernissage | Exposition jusqu’au 8 janvier 2022

Artifice numérique, végétalisons !, Le Hublot - 18h Inauguration

Evénements et expositions jusqu’au 4 décembre

Opening Party, Panda Events - 20h30 Frigo Disco avec Groove Garden et DJ Duff


http://www.ovni-festival.fr/