• F D

Festival Les Nuits Carrées - Antibes. Les 23, 24 et 25 Juin 2022


En 2021, l'événement antibois installe ses quartiers à quelques pas de son fort d'origine, sur l'esplanade du Pré des Pêcheurs en coeur de ville, afin de participer à l'effort de reconstruction collectif, social et culturel dans un contexte encore marqué par l'épidémie de Covid19.


Cette nouvelle expérience, qui rencontre un vif succès en 2021, au plus proche des populations et acteurs du coeur de ville, convainc l'association Label Note de conserver et installer la production des Nuits Carrées sur ce nouveau site d'exception, au pied des remparts de la cité antiboise.


C'est donc une nouvelle ère qui s'ouvre pour les Nuits Carrées et 2022 marquera le retour du festival dans des conditions d'accueil optimales proposant toujours 3 soirées de programmation live, une politique tarifaire permettant l'accès à tous et une attention particulière portée à la responsabilité environnementale de l'événement.


3 soirées aux univers différents, chacune animée par la passion du live, de la transmission aux publics, de l’expérience artistique…

3 soirées made in Nuits Carrées mêlant découvertes et références comme nous avons toujours tant aimé vous les faire partager !


 

PROGRAMMATION :


JEUDI 23 JUIN 2022


THE GROOVE SESSIONS


The Groove Sessions Vol. 5 : En Février 2019, les trois groupes s’exilent une semaine dans les montagnes, l’idée est de mélanger les styles et les inspirations en privilégiant la spontanéité des productions. En 6 jours, 18 maquettes sont créées… 6 mois après, 15 morceaux sont finalement retenus dans un album à l’image de ce combo d’artistes. Le trip-hop de Chinese Man se mêle aux influences tropicales du duo Baja Frequencia, le tout saupoudré de l’incroyable savoir faire aux platines des Scratch Bandits Crew.


BENJAMIN EPPS


Rappeur originaire de Libreville au Gabon et âgé de 25 ans, Benjamin Epps a sorti un premier EP de qualité intitulé « Le Futur » en décembre 2020 où il s’exerce sur des instrus tantôt sombres, tantôt jazz lumineuses, mais toujours marquées d’un bon boom bap venu de la côte est américaine. Un son qui a bercé les oreilles des enfants et adolescents du milieu des années 90. Après nous avoir présenté sa vision du futur sous forme d’EP, le jeune rappeur Benjamin Epps s'est associé au Chroniqueur Sale, youtubeur/producteur, le temps d’un projet concis et incisif en 2021 : « Fantôme Avec Chauffeur ». Ce qui surprend d’emblée sur ces deux premiers projets c’est sa voix haut perchée, claire et directement reconnaissable. Puis, c’est l’aisance technique qui est bluffante : Les placements, le flow souple, posé sans efforts et les rimes qui fusent avec un sens de l’image, tout cela sans tomber dans le cliché de la machine à rapper. Après avoir enchaîné des collaborations avec Vladimir Cauchemar, Dinos, Zesau, 404Billy, Sam's, Caballero&Jeanjass ou encore Selah Sue, Benjamin Epps est de retour avec un 3ème projet, bien décidé à monter sur le trône.


DAVID WALTERS


Adoubé par France Inter, Fip, Nova ou Gilles Peterson, David Walters a donné naissance à un étonnant répertoire empreint de beats électroniques et de folk acoustique sous influences afro-caribéennes. Chanteur, multi-instrumentiste, enfant de la Caraïbe et grand voyageur, David Walters nous embarque dans un périple haut en couleur où lui seul connait la destination finale.

“Soul Créole !”. Deux mots suffisent à David Walters pour qualifier sa musique. Le point d’exclamation servant à appuyer la radicalité et la foi en son propos. Une définition lapidaire derrière les portes de laquelle se cache le dédale d’une culture qui traverse les océans, relie continents et archipel par un fil invisible mais néanmoins puissant. Un trait d’union profondément ancré qui permet à Afrique, Amérique, Europe et Caraïbes de converser entre eux avec une langue aussi universelle que la musique, la danse, les carnavals ou les cérémonies exutoires. Eparpillées sur le globe, les différentes cultures créoles, trouvent pourtant un point de convergence où elles sont toutes représentées : New York. Dans cette ville où, sur un coup de tête motivé par son ami photographe JR, il a un jour donné un concert en pleine rue, David Walters a décidé de poser le décor de son nouvel album. Après cinq ans à parcourir le monde pour les Nouveaux Explorateurs de Canal +, à emmagasiner les rencontres musicales, c’est autour de cette ville hyperactive qu’il a choisi de faire briller son Soleil Kreyol. D'imprégner sa musique de l’état d’esprit et de l’esthétique qui y régnaient dans les années 70 et 80. Dans cette ébullition permanente, colorée des toiles Basquiat et de Warhol, le Soleil Kreyol darde ses rayons musicaux. Irradie les tunnels du métro, se fraye un chemin sur les trottoirs surchargés, s’insère dans les ballets des taxis jaunes. Part explorer funk, soul, et kompa. Chaloupe sur des langueurs africaines, sursaute sur la puissance des basses reggae-dub, suit en cadence un marching band coloré P. Funk. Et, parce que le voyage c’est aussi le partage, David Walters a invité les cordes du violoncelle de Vincent Segal sur le morceau titre, le cuivre de la trompette d’Ibrahim Maalouf sur Palé, la voix engagée de Seun Kuti, pour bâtir Bweldo, un pont entre les Antilles et l’Afrique.


VENDREDI 24 JUIN 2022


DISIZ

Revenu en Juillet 2021 avec l’envoûtant Casino, Disiz, ex La Peste, ex Peter Punk, Sérigne M’Baye Gueye pour l’état civil, ne fait plus qu’un avec l’homme qu’il a toujours voulu être. En témoigne cette synthèse parfaite, cette galvanisante catharsis d’un parcours tant artistique que sentimental, son dernier album prévu pour Mars 2022. L’attente autour du projet et d’un retour de Disiz est grande, en témoigne le lancement de sa nouvelle tournée dont la première date parisienne, au Trianon le 16 mars 2022, affichait « complet » en moins de deux heures. À 43 ans, Disiz s’affirme plus que jamais comme un artiste intemporel, au-delà des genres et des générations.


JAZZY BAZZ


Rappeur originaire de Paris 19ème, Jazzy Bazz s'est révélé au début des années 2010 avec le collectif L'Entourage dans lequel on retrouve entre autres Nekfeu, Alpha Wann, Deen Burbigo. Bercé entre Paris et Buenos Aires, initié à la musique dès son plus jeune âge par son père, musicien lui-même, c'est à travers le rap qu'il trouve un moyen d'expression pour sa créativité.

Deux premiers albums auto-produit affirment la personnalité d'un artiste privilégiant autant le fond que la forme, qui choisit soigneusement ses thèmes et cisèle chaque rime avec exigence.

Après deux années riches en sorties d'EP ("Memento" vol.1, vol.2, vol.3 et "Private Club") Jazzy Bazz sortira son 3e album MEMORIA le 21.01.22. Album dont il nous dévoile un premier extrait chez Colors où il livre une prestation puissante et intime sur le très personnel P-Town Blues. Pour nous faire patienter, Jazzy Bazz dévoile ensuite Zone 19, un premier titre en featuring avec EDGE, annonciateur d'un retour à un rap brut et sincère.


SOPICO


CONCERT TRADUIT EN CHANSIGNE

Il était une fois un père qui offre à son fils, le jour de sa naissance, Jasmine, sa toute première guitare. Ça tient à quoi, un destin… Sopico, Sofiane dans le civil, est un autodidacte multi instrumentiste (guitare, piano, claviers, instruments à vent et à cordes) qui se définit comme passionné, très curieux. Il aime tester des choses artistiquement, c’est un touche-à-tout perfectionniste, sans carcan ni œillère. Au centre, il y a donc la guitare, lui qui en possède plus d’une vingtaine, un véritable culte ! Elle n’est pas un frein, bien au contraire. Il en parle comme d’un outil, un chevalet. Sopico n'est pas peintre mais ses chansons dévoilent des couleurs mouvantes, des lignes qui visent l’horizon. La guitare est le noyau, le centre de tout. Deux autres éléments sont primordiaux chez lui : l’écriture et l’harmonie. La guitare ouvre le bal et ensuite viennent se greffer des paroles et des harmonies qui édifient des morceaux à la fois vibrants et sincères, qui ne se cachent pas. S’il a appris tout seul l’art des mélodies qui soignent les plaies, Sopico a grandi au cœur d’une famille mélomane, elle aussi autodidacte, avec un père et des oncles toujours partants pour dégainer micros et guitares afin de colorier la vie le temps d’une chanson. Sopico écrit des chansons qui mêlent les genres sans jamais se perdre. Il dévoile une identité très forte. Il parle de musique libre, de free rap pour définir ses morceaux. Oui, il s’agit bien ici de liberté. Une liberté totale et même quand Sopico rugit ou broie du noir, sa musique reste lumineuse, habitée, insoumise. Comme les nuages, elle change, elle mue, elle est ici et ailleurs. Les nuages, c’est l’imagination et la rêverie sans cesses convoquées et ce disque, c’est la croisée des mondes, une odyssée hybride, c’est la musique d’hier qui percute celle d’aujourd’hui et de demain. Tout est cohérent, à sa place. Rien d’étonnant venant d’un artiste qui a autant écouté Lunatic, Daft Punk, la chanson française que Metallica et la musique kabyle. Quand Sopico ne compose pas, il peut aussi être acteur, comme dans la série The Eddy sur Netflix, il a également participé à la bande-son. Il se voit bien encore producteur, découvrir et aider d’autres artistes. Il déborde de projets. Il a surtout hâte de retrouver la scène avec son groupe. En attendant de jouer, si possible, partout sur la planète. Son impatience est tangible. Sa ferveur non négociable. Sopico arrive.


KILLIAN ALAARI


CONCERT TRADUIT EN CHANSIGNE

Raffiné à outrance, tant dans le soin qu'il réserve aux mots que dans l'image qu'il propose, Killian Alaari est l'un des exemples les plus parlant de ces rappeurs capables de placements ultra techniques mais à qui la mélodie a fait les yeux doux. Killian sortait son premier album Post Movement le 14 juillet 2019, un long format de 14 titres de nature très éclectique. Il défendra l'album sur la toile et sur scène avant que la Covid19 n'avorte ses projets. Il se servira toutefois de ce temps libre pour esquisser un EP qu'il considère encore un cran au-dessus de son précédent projet. Cet EP a vu le jour durant l'été 2021. Un EP qualitatif sur lequel il conforte l'ambivalence musicale qui le caractérise. Il travaille actuellement sur plusieurs singles qui devraient voir le jour entre aujourd'hui et la rentrée de septembre 2022. Cumulant près de 378 000 vues sur son compte Youtube, il est désormais l’un des artistes les plus en vogue du paysage rap de sa région.


SAMEDI 25 JUIN 2022


SUICIDAL TENDENCIES


Suicidal Tendencies est un groupe de crossover punk hardcore/metal formé en 1982 à Venice, Californie. Ils sont considérés comme les précurseurs du skate punk; leur musique comprend aussi des éléments heavy metal et thrash metal. Le groupe, mené par Mike Muir (chant), signe avec le label indépendant Frontier Records et sort son premier album Suicidal Tendencies en 1983. Cet album réalise la meilleure vente pour un album de Rock hardcore à l'époque. La vidéo de Institutionalized est l'une des premières chansons de hardcore à être diffusée largement par MTV. 1987 marque le retour de Suicidal Tendencies avec Join The Army, mais le groupe explose vraiment avec l'album suivant, How Will I Laugh Tomorrow When I Can't Even Smile Today?. Les deux albums suivants confirment ce succès et s'inscrivent dans le style traditionnel de Suicidal Tendencies, rapide, parfois mélodique, avec des textes toujours très engagés. 1992 et The Art of Rebellion marquent une rupture dans le style du groupe qui penche désormais plus vers le heavy metal. L'album Suicidal For Life sera un gros succès et le dernier du groupe dans cette formation (avec Rocky George aux guitares et le prodige Robert Trujillo à la basse notamment). En 1995, la dissolution du groupe est annoncée, mais Suicidal Tendencies revient en 1997 avec une nouvelle formation. Ils sortent l'EP Six The Hard Way en 1998, Freedumb en 1999 puis en 2001 Free Your Soul And Save My Mind; ces trois disques marquent un retour à un style proche du skate punk des débuts, hélas sans les magnifiques soli de Rocky George (parti chez Fishbone). A noter le side-project Infectious Grooves, fondé avec Mike Muir & Robert Trujillo dans une veine fusion / funky.


THE INSCPECTOR CLUZO


Les deux gascons, habitués des voyages depuis 15 ans (1100 dates dans 65 pays) ont dû rester dans leur ferme pendant plus de deux ans comme de nombreux groupes. Ils auront mis à profit cette période pour travailler d'arrache-pieds dans leur ferme "lou casse", le marché de Mont de Marsan les samedis, subissant une autre épidémie pendant deux ans, celle de la grippe aviaire, dont leurs oies sont sorties indemnes... Une idée, un système, celui de l'autarcie en polyculture interconnecté à l'environnement, comme en musique où ils cultivent l'auto-production depuis 15 ans... En novembre 2021 ils ont touché le graal du rock en faisant la couverture de Rolling Stone magazine, une première pour un groupe auto produit. C'était à l'occasion de la sortie de l'album Unplugged Live, clôturant ainsi un passage acoustique avec deux albums. En Novembre 2022, ils se sont envolés pour Nashville pour enregistrer avec leur ami en mentor Vance Powell (Raconteurs, Stapleton, Jack white), le successeur rock de "WE THE PEOPLE OF THE SOIL" paru en 2018 qui leur avait permis de sillonner les USA avec Clutch et EELS mais aussi les scènes géantes d'Amérique du sud (Lollapalooza Brésil et Chili). Cet album très attendu sortira en 2023. Retour à l'électrique cet été et en 2023, avec une petite incartade dans le symphonique le 13 juillet 2022, aux arènes de Mont de Marsan, pour un concert unique avec le Symphonique de Pau, chez eux au MOUN "Mont de Marsan en Gascon" devant 4000 personnes attendues !


THE SPITTERS


Stress, violence et mélodie Ce sont les maîtres mots qui caractérisent THE SPITTERS. Leurs influences sont variées, allant de The Hives, The Undertones, The Briefs jusqu’aux Beatles…. Depuis plusieurs années maintenant, c’est sans concessions qu’ils retournent les salles de concerts de France et d’Europe. Le quatuor toulonnais a pour habitude de s’accaparer les scènes pour créer une ambiance festive et énergique à chaque évènement.