top of page
  • F D

La Ville de Nice a déposé officiellement son dossier de candidature à la Capitale Européenne...

La Ville de Nice a déposé officiellement son dossier de candidature à la Capitale Européenne de la Culture auprès du ministère de la Culture.


Le mot de Christian Estrosi









© Olivier Huitel

NICE2028, un chef d’oeuvre de la nature et de l’humain Nice est, par nature, par destination et par dessein, européenne, du fait de son histoire et de sa géographie. La ville s’est forgée, au fil des siècles, une identité ouverte sur le monde. Une histoire qui a débuté dès l’Antiquité, au carrefour des civilisations grecque et latine, puis au XVIIIe siècle, avec les séjours hivernaux de familles aristocratiques pour profiter de la douceur du climat.

Cet héritage culturel fait pleinement partie de l’histoire de Nice qui, en juillet 2021 a été inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO au titre de ville de

la villégiature d’hiver de Riviera. Ce passé riche et cosmopolite couplé au positionnement

de ville frontalière de Nice, à la fois méditerranéenne et alpine, lui confèrent une place singulière en Europe. Son incomparable lumière, sa mer azur, ses reliefs verdoyants des moyens et hauts pays, en font une terre d’inspiration et de création qui célèbre l’humain et la nature, au-delà des frontières. Ayant proposé d’associer à son périmètre son territoire

métropolitain, la Communauté des communes de la Riviera française (CARF), les villes italiennes de Cuneo (Piémont), de San Remo et de Vintimille (Ligurie)

et des acteurs culturels autour de certains événements, la ville de Nice se porte candidate au titre de Capitale européenne de la Culture en 2028.


Conscients de leur patrimoine naturel à sauvegarder et de leur culture résolument tournée vers l’Europe, ces territoires, reliés par des défis communs et rassemblés derrière la candidature de NICE2028, peuvent transcender leurs frontières et inventer, ensemble, une nouvelle relation alors qu’émergent de nouvelles formes de création et de nouveaux modes

de consommation de l’offre culturelle, moins individualistes, plus responsables, plus respectueux des enjeux que nous imposent les grands défis de notre temps,

notamment celui lié au bouleversement climatique. NICE2028 est un formidable catalyseur de la transformation de notre territoire où la créativité et l’innovation sont au service du bien commun. Notre candidature au titre de Capitale européenne de la Culture révèle la conscience d’une communauté de destin. Elle favorise le renforcement d’une logique

de bassin de vie pour développer une dynamique de coopération transfrontalière. La programmation artistique et culturelle de NICE2028 reflètera l’identité et l’ambition de faire de ce territoire une société culturelle qui, s’appuyant sur son héritage et ses valeurs,

fait le pari de la jeunesse, de l’innovation, du numérique et de l’avenir, à l’échelle européenne, pour relever les grands défis du monde contemporain et particulièrement

celui de l’adaptation au changement climatique. « Connecter l’inattendu » c’est : Connecter le local au global, la tradition à l’innovation, la mer à la montagne, le réel et le virtuel et toutes les formes d’art et de créations réunies dans des rencontres

et des formes inattendues.


Christian Estrosi

Maire de Nice

Président de la Métropole Nice Côte d’Azur

Président délégué de la Région

Provence-Alpes-Côte d’Azur


**********************************************

Les 3 axes de la candidature

Déclinant le thème « Connecter l’inattendu », la candidature de Nice à la Capitale européenne de la Culture 2028 se place sous le signe du lien et de la coopération, des nouvelles pratiques culturelles, de la création et de l’écoresponsabilité. Elle se fonde sur les trois principes suivants :


1 – Le choix de l’innovation artistique

La candidature embrasse le champ de toutes les disciplines : celles du spectacle, des musiques, des arts plastiques, du patrimoine mais aussi de l’artisanat et des cuisine. Ville festive et reconnue mondialement pour son Carnaval, qui célèbre en 2023

ses 150 ans, Nice portera une candidature dynamique à son image !

Le choix de l’innovation artistique, est celui de l’encouragement à la création contemporaine

et aux nouvelles pratiques, grâce au soutien aux artistes et à une politique de construction ou de rénovation d’équipements culturels qui combinent accessibilité à tous les publics, action écologique et attractivité économique.


2 – Le choix de la solidarité

La candidature associe des territoires aux topographies différentes qui vont mutuellement s’enrichir : agglomérations du bord de mer densément habitées et accueillant des flux de visiteurs massifs et communes des moyen et haut pays à la biodiversité exceptionnelle.

Il s’agit bien de créer une relation dynamique entre ces territoires, de favoriser la connaissance mutuelle et même transfrontalière de populations qui s’ignorent plus qu’autrefois et d’ouvrir le laboratoire d’un tourisme intelligent.


3 – Le choix de la sobriété

En refusant tout ce qui, dans un événement culturel, peut être associé à la seule débauche de moyens techniques et à l’excès sans borne de la consommation d’énergies non renouvelables. Le choix de la frugalité, c’est le choix de l’économie de moyens, le pari du recyclage et de rassembler tous les publics tout en préservant les ressources naturelles.

L’objectif de la candidature de Nice est de confier aux artistes et créateurs de tous horizons la construction d’un modèle de société plus respectueux du vivant, plus responsable, et recréant des valeurs partagées. NICE2028 s’appuiera sur ce qui constitue la plus grande

force de l’humain face au changement et à l’inconnu : les arts, les sciences et la culture.